Sablage sous pression

Le sablage sous pression a lieu dans une cabine de sablage à pression. Le sablage sous pression est le meilleur traitement de surface pour le sablage de grandes quantités de pièces ou de pièces très rouillées, etc. Ici, l’abrasif de sablage est aspiré dans l’air de transport à pression égale, puis en utilisant la gravité.

La vitesse de l’abrasif de sablage sous pression est en moyenne de 5 à 10 fois plus élevée que celle de sablage à dépression.

Cabines de sablage à pression Laborex

Les cabines de sablage à pression Laborex sont toujours construites selon les normes en vigueur en matière d’environnement, de sécurité, d’hygiène et d’ergonomie. La particularité de ces cabines de sablage à pression est que des matériaux ferreux et non ferreux peuvent être nettoyés et reconditionnés à l’aide d’air comprimé et de sablage. Les cabines de sablage à pression Laborex répondent à l’évolution de l’entreprise moderne où le rapport qualité-prix-efficacité prévaut.

Notre cabine de sablage à pression est livrée « complète », ce qui signifie qu’une fois cette cabine connectée aux réseaux électriques et d’air comprimé et dotée de le l’abrasif de sablage approprié, la sableuse est prête à l’emploi.

L’énergie consommée est incontestablement faible, tandis que le recyclage continu permet de réduire la consommation de l’abrasif de sablage.

Une cabine de sablage à pression Laborex est équipée de deux portes latérales, d’un hublot de sécurité, de deux gants abrasifs et d’une grille de travail perforée de 4 mm.

Système de sablage sous pression

Une cabine de sablage à pression Laborex est équipée d’un réservoir à pression automatique.

Aspiration

L’aspiration d’une cabine de sablage à pression consiste en une trémie de récupération de l’abrasif de sablage et de poussières, équipée de conduites d’évacuation anti-abrasives, dans lesquelles le tout est aspiré vers le cyclone.

Le dépoussiérage se compose d’une installation d’aspiration à cartouches filtrantes intégrée dans la cabine. Les cartouches filtrantes sont décolmatées par impulsions d’air.

Au moment où le ventilateur est mis en marche, une minuterie commande, toutes les 60 secondes, des clapets à membrane. Ces clapets, montés sur un réservoir à pression, s’ouvrent et provoquent une impulsion d’air au centre des cartouches filtrantes par un tube de distribution.

Ce système permet naturellement d’éviter la saturation des cartouches elles-mêmes. Quand le ventilateur est mis à l’arrêt, une deuxième minuterie se met en marche pendant environ 5 minutes, ce qui veut dire que les clapets cités précédemment s’ouvriront encore 5 fois environ, garantissant ainsi un dépoussiérage total, malgré le fait que l’opérateur a déjà quitté la machine.